Comment lutter contre le negative SEO ?

Qu’est-ce que le negative SEO ?

Alors que le SEO vise à développer la visibilité d’un site et améliorer son positionnement dans les résultats de recherche, le negative SEO est son pendant.

Cette technique fait référence à l’utilisation mal intentionnée des techniques de référencement naturel dans le but de nuire au référencement d’un concurrent et détériorer son positionnement.

Ces concurrents mal intentionnés vont alors détourner les bonnes pratiques SEO et exploiter à votre insu les pratiques sanctionnées par les moteurs de recherche.

Quelques exemples de pratiques exploitées :

  • contenus dupliqués
  • contenus suroptimisés pour le référencement
  • liens entrants en masse et non pertinents
  • techniques qui visent à tromper les moteurs de recherche : cloakingspamdexing…

Comment savoir si vous êtes victime de negative SEO ?

Parce que ce ne sera pas clairement affiché mais pratiqué de manière insidieuse, soyez vigilent à certains éléments révélateurs :

  • Une chute soudaine et inexpliquée des visites (potentiellement due à une pénalité Google)
  • Une perte de positions considérable et soudaine dans les résultats de recherche
  • Une alerte de Google vous indiquant le non-respect des bonnes pratiques ou vous signalant une pénalité appliquée
  • Une augmentation soudaine et une dégradation des liens entrants

Comment réagir et se protéger du negative SEO ?

Regardons en détail quelques-unes de ces pratiques et comment réagir.

Liens non naturels

La personne malveillante peut procéder de 2 façons :

  • construire des liens non naturels et de mauvaise qualité depuis des sites identifiés comme non fiables dans le but de vous pénaliser auprès des moteurs de recherche.
  • faire supprimer des liens qualifiés. En se faisant passer pour vous, la personne malveillante va contacter les sites pointant vers vous et leur demander de supprimer le(s) lien(s).

Comment se protéger ?

Pour anticiper et se préserver du risque, surveillez de près votre netlinking et vos backlinks. Des outils tels que Ahrefs ou SEMRush peuvent vous aider, non seulement pour suivre les gains et pertes de liens mais également évaluer la qualité des liens.

Une fois les liens de mauvaise qualité identifiés, désavouez les liens toxiques via l’outil utilisé, via Search Console ou en contactant directement les webmasters des sites.

Pour les liens de qualité supprimés, contactez les sites en leur exposant la situation et ainsi rétablir les liens.

Contenu dupliqué

En cas de contenu dupliqué, le moteur de recherche va déterminer la page originale (qui ne sera peut-être pas la vôtre même si votre contenu précédait la copie).

Le contenu identifié comme dupliqué va donc perdre des positions de manière significative.

Une personne mal intentionnée peut ainsi récupérer votre contenu et le redistribuer sur différents sites.

Comment se protéger ?

Pour vous prémunir de ce risque :

  • Surveillez si votre contenu est dupliqué. Des outils tels que Copyscape permettent de détecter si votre contenu est utilisé sur un autre site.
  • Contactez le site utilisant votre contenu. N’hésitez pas à vous faire accompagner par un service juridique (interne ou non) pour s’assurer que votre requête sera prise au sérieux.
  • Mettez à jour votre conditions d’utilisation de site pour stipuler expressément l’interdiction de réutilisation de vos contenus.
  • Ajoutez des balises canonical sur vos contenus clés. La balise <link rel= »canonical » href= »[URL] »> permet de revendiquer la paternité de votre contenu, ce qui réduira le risque que de futures duplications se positionnent mieux que vous.

Piratage de votre site

Une personne mal intentionnée peut pirater votre site et modifier votre contenu. Cela peut être le cas notamment avec le fichier robots.txt chargé d’indiquer aux moteurs de recherche comment interagir avec votre site, le pirate peut ainsi indiquer aux moteurs d’ignorer vos pages clés.

Comment se protéger ?

Mettez en place des alertes Google Search Console qui vous tiendront informés si votre site site est attaqué par un logiciel malveillant, si vos pages ne sont pas indexées ou si Google vous sanctionne d’une pénalité manuelle.

Mot de passe fort, double authentification, sauvegarde de fichier, protection antivirus…. autant de techniques pour sécuriser au maximum votre site et son accès.

Avis négatifs

Si des avis peuvent aider votre référencement, une foison d’avis négatifs peut gravement nuire à votre réputation.

Comment se protéger ?

Surveillez les avis et commentaires postés sur votre marque notamment grâce à des Google alertes notamment et veillez à répondre si les avis sont valides.

Dans le cas de faux avis dans l’intention de vous nuire, signalez-les à Google.

 

Parce que se remettre d’une attaque et revenir à son classement initial n’est pas simple, il vaut mieux mettre en place tous les garde-fous en amont pour prévenir.

Gardez donc un œil sur les indices laissant supposer des pratiques malveillantes et ne perdez pas non plus de vue l’importance de travailler positivement votre référencement.

Post Author: Cathy

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *