Comment optimiser les résultats de son moteur de recherche interne ?

Se doter d’un système de navigation efficient et d’un moteur de recherche interne est indispensable, quand on dispose d’un site e-commerce, pour permettre aux internautes de trouver rapidement les produits qu’ils recherchent. D’autant plus que d’après la FEVAD (Fédération de l’e-commerce et de la vente à distance), près de 30% des internautes utilise la barre de recherche pour débuter leur navigation.

Pour la petite histoire, le Searchandising est un néologisme, né de la contraction du mot « Search » et « Merchandising », qui correspond à l’application des techniques de présentation des produits pour favoriser l’acte d’achat de l’internaute. Cela consiste plus simplement à optimiser de manière conjointe l’outil de recherche interne et les chemins de navigation dans le but de faciliter et d’enrichir le parcours d’achat des internautes.

Le Searchandising vient, à l’image du vendeur qui aiguille le client dans les rayons, proposer les produits les plus pertinents pour le consommateur. Et ainsi augmenter sa satisfaction vis-à-vis du service proposé.

Parmi les autres bénéfices de cette technique on trouve : une augmentation du panier moyen, des ajouts au panier plus rapide et une source de données phénoménale pour mieux comprendre vos clients.

Établir une arborescence claire et équilibrée de vos rayons

Le searchandising ne passe pas que par le moteur de recherche, bon nombre d’internautes utilisent la navigation pour se balader dans vos rayons. Le schéma classique consiste à naviguer grâce aux catégories du site puis, si le produit recherché n’est pas trouvé alors l’internaute utilisera le moteur de recherche.

Pour faciliter le parcours il est essentiel de nommer le plus clairement possible vos catégories du menu. L’idéal reste d’en avoir moins de 8, pour qu’elles soient rapidement vues et comprises par l’internaute, quasiment en un coup d’œil.

Le nombre de sous-catégories dans vos catégories doit rester équilibré, tout comme le nombre de produits que l’on peut trouver dedans. Il est aussi nécessaire de jouer sur la police et les couleurs de texte pour apporter une hiérarchie visuelle qui permettra à l’internaute de se repérer facilement.

Ex : sur Gedimat malgré la grande quantité, catégories, sous-catégories et même sous sous-catégories, on arrive assez rapidement à se diriger dans le rayon souhaité. La hiérarchie graphique nous guide rapidement vers le rayon qui nous intéresse.

Ordonnancement des rayons Gedimat

Quels sont les leviers d’optimisation du moteur de recherche interne ?

Favoriser son utilisation

Plus un champ de recherche se trouve à un emplacement visible et impactant, plus il sera utilisé. Sa couleur lui permet aussi de se démarquer, d’attirer l’œil de l’internaute et de ne pas être confondu avec un autre champ de saisie.  Pensez à y incorporer un pictogramme « loupe », reconnaissable par tous pour apporter en clarté et à mettre un texte explicite pour signifier que les requêtes se font ici.

Améliorer sa pertinence

Aujourd’hui, les internautes sont habitués à un certain confort dans la reconnaissance de leurs requêtes car ils utilisent très régulièrement des moteurs très puissants et énormément optimisés (Google évidemment, mais on peut aussi penser à Amazon où même à l’App Store). Vous pouvez à votre échelle apporter des évolutions dans le fonctionnement de votre barre de recherche qui auront des impacts importants et bénéfiques sur l’expérience de vos utilisateurs. Les aspects sémantiques suivants doivent notamment être pris en compte :

  • L’orthographe des mots : effectuer des correspondances entre la requête et un mot si seulement quelques lettres diffèrent, pratique pour corriger les pluriels / singuliers
  • La phonétique: la recherche phonétique corrige la plupart des fautes d’orthographe, il permet de faire remonter les « tzatzikis » sur une requête telle que « tsatsiki »
  • Les synonymes: il faut créer un thésaurus répertoriant des mots de même sens. Par exemple « chantilly » et « crème fouettée » qui n’ont aucun lien orthographique mais désignent le même produit.

Moteur de recherche interne promocash

Suggérez des produits

Les internautes ont l’habitude d’être aidés lorsqu’ils tapent une requête. Et les suggestions doivent se faire en temps réel, à chaque nouvelle lettre ajoutée. Cela s’appelle l’auto-complétion et ça permet :

  • d’éviter des erreurs de saisie
  • de suggérer intelligemment des mots-clés et des catégories de produit à l’internaute
  • d’accélérer la recherche
  • de faire une « pré-sélection » en définissant mieux la requête pour proposer à l’internaute moins de résultats mais plus pertinents. Ce qui permet en plus de gagner en temps de chargement de la page.

L’ordonnancement des résultats, un choix stratégique

Boostez vos produits stratégiques

A l’image des têtes de gondoles dans les magasins physiques, il est possible de mettre en avant certains de vos produits. C’est là qu’intervient l’aspect merchandising, lorsqu’en plus de résultats pertinents pour l’internaute on arrive à proposer des résultats ayant un intérêt commercial.

Par exemple, des produits peuvent être boostés lorsqu’ils sont en promotion ou lorsque ce sont des nouveautés. Ce boost permet de les faire remonter parmi les premiers résultats de la recherche. Ils gagnent en visibilité et sont ainsi plus susceptibles d’être choisis par les internautes.

Développez des logiques de cross-selling et d’up-selling

Des logiques de navigation transverse peuvent aussi être mises en place sur la page des résultats de recherche. Il s’agit là de suggérer aux internautes des produits en lien avec leur requête. Attention, la différence entre ces produits et les produits issus nativement de la requête doit être clairement mise en avant. On retrouve souvent des formulations du type « Les clients ayant acheté ces produits ont également achetés » ou « Vous aimerez aussi » qu’on vous conseille vivement d’utiliser pour multiplier vos ventes.

Ex : suggérer un tournevis suite à la requête « vis », à la fin des résultats.

Quelques astuces

Prenez garde au temps de chargement, plus vous allez vouloir optimiser vos résultats plus vous allez devoir mettre en place des règles de positionnement et donc plus les résultats vont être longs à charger.

Pour compenser cela, si vous possédez un catalogue avec de très nombreux produits, il est pertinent de mettre en place un système de lazy loading. Cela permet l’affichage en continu des produits au fur et à mesure que l’internaute scrolle vers le bas de la page. Vous évitez ainsi la mise en place d’une pagination, souvent pas cliquée, tout en économisant le temps de chargement initial de la page.

Des éléments phares doivent apparaître pour rassurer l’internaute, ils sont très basiques, mais ne doivent pas être omis :

  • le nombre de résultats
  • la requête effectuée

Penser bien aussi à vérifier l’affichage sur mobile de la barre de recherche, de l’auto-complétion et des résultats de recherche.

Pour aller plus loin :

Avoir un système de recherche performant est un bon début, mais si vous souhaitez aller plus loin et optimiser vos performances alors il est indispensable que vous analysiez les requêtes de vos clients, notamment :

  • les produits les plus recherchés,
  • le parcours d’achat
  • les mots-clés ne retournant aucun résultat

Cela vous indiquera les tendances de recherche et vous aidera à comprendre comment améliorer le parcours UX sur votre site.

Un deuxième axe à travailler, une fois que votre système aura fait ses preuves, est celui de la personnalisation selon l’historique de chaque utilisateur. Afin de lui proposer les produits qui lui plaisent dans les résultats mais aussi pour garder en mémoire ses préférences de requêtes et de les mémoriser dans l’outil d’auto-complétion.

 

Vous avez besoin de conseils pour mettre en place votre système de recherche ? Contactez notre équipe d’experts !

Post Author: Elise

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *