Comment utiliser le maillage interne pour développer votre visibilité ?

La qualité de vos contenus et le nombre de liens entrants sont des éléments clés de votre stratégie de référencement.

En créant de nouveaux contenus, votre but est d’obtenir le plus de visibilité possible et ainsi atteindre vos objectifs (notoriété, recrutement de prospects, vente…).

Vos contenus existants peuvent contribuer à cette visibilité et inciter à consulter ce nouveau contenu. C’est là que le maillage interne intervient !

Qu’est-ce que le maillage interne ?

Le maillage interne consiste en l’organisation des liens internes à votre site, soit des liens entre les pages au sein même de votre site.

Maillage interne

Le maillage interne répond à un double objectif :

  • Améliorer l’expérience utilisateur en fluidifiant la navigation au sein de votre site

Vous pouvez ainsi guider le visiteur dans sa recherche d’information ou dans le tunnel de conversion (par exemple pour un achat, une prise de contact, un téléchargement)

  • Booster le référencement naturel

Les pages bien référencées transmettent une partie de leur autorité à des pages moins visibles ou plus récentes. Vous envoyez ainsi aux moteurs de recherche le signal de l’importance de vos pages, pour qu’aucune page ne soit laissée à l’abandon.

Comment travailler votre maillage interne ?

Quelques idées pour vous aider dans cette démarche :

  • Analyser l’existant

Tout d’abord auditer vos pages pour identifier les pages clés de votre site et comment elles sont liées entre elles.

Préparez un plan de votre site et du maillage existant.

  • Identifier les thématiques clés

Listez les sujets stratégiques que vous abordez sur votre site et les déclinaisons sur les différentes pages.

  • Identifier et mettre en place des améliorations

Créer de nouvelles pages

Si vous traitez régulièrement d’un même sujet au travers différents articles ou pages, créez une page 1 « mère » d’en-tête sur le sujet qui pointera vers les pages et contenus en lien avec ce sujet.

Maillage interne

Source : Abondance.com

Veiller à la place du lien

L’emplacement doit valoriser votre lien pour envoyer les bons signaux aux moteurs de recherche, ainsi un lien en pied de page aura moins de poids qu’un lien dans le corps du texte.

L’emplacement doit également être logique pour vos visiteurs et non pas le distraire de sa lecture mais s’insérer dans un cheminement logique de complément d’information ou d’action. Il convient donc de veiller au bon emplacement des liens à ajouter.

Soigner le texte d’ancrage

Le texte d’ancrage est le texte (mot ou expression) sur lequel est positionné votre lien. Il peut apparaitre par exemple souligné et indique que vous pouvez cliquer dessus pour accéder à une autre page.

Veillez à le personnaliser et privilégiez l’usage de mots clés plutôt que des liens génériques du types « en savoir plus ».

Attention toutefois à ne pas être dans la sur-optimisation en énumérant des mots clés. Le texte d’ancrage doit être pertinent et incitatif pour vos visiteurs. Privilégiez donc la logique et la simplicité !

Veiller au nombre de liens

Même si les liens jouent un rôle clé, attention à ne pas noyer les visiteurs avec des liens à foison. N’abusez donc pas des liens au risque de perdre vos visiteurs et les décourager.

Il n’y a pas de nombre idéal, mais 3-4 liens dans le corps de texte par page sont suffisants pour compléter la visite sans dissuader.

 

Analysez les liens existants et définissez page par page le bon emplacement, le bon texte et le bon nombre de liens.

 

Comme vous l’aurez compris, le maillage interne a un rôle clé dans l’appréhension de votre site par les moteurs de recherche et vos visiteurs, mais n’oubliez pas que le mot d’ordre est pertinence !

Besoin d’aide dans l’analyse et le déploiement de votre maillage ? N’hésitez pas à contacter notre équipe d’experts.

Post Author: Cathy

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *