Mon intégration en période de confinement

Votre mission, si toutefois vous l’acceptez : intégrer un nouveau collaborateur grâce à un parcours 100% virtuel. Les équipes d’Eolas relèvent le défi !

Une première semaine riche en rebondissements

C’est impatiente de débuter mon premier CDI et de rencontrer mes nouveaux collègues que j’apprends (comme vous tous) la nouvelle : le confinement lié au COVID-19 débutera le 17 mars, mon contrat le 6 avril.

Inquiétant à première vue… pourtant avec quelques outils et une bonne humeur générale c’est possible !

J -7 – Garder le lien et anticiper l’intégration

Garder le lien entre collègues en télétravail

Est-ce que mon recrutement va être maintenu ? Comment récupérer mon matériel ? Comment va se passer mon intégration en période de confinement ? A qui poser toutes les questions qui me passent par la tête ? En réalité je n’ai (presque) pas eu le temps de me demander tout cela.

Pourquoi ? Le service RH a conservé un contact quasi hebdomadaire avec moi à la suite du dernier entretien. Nous avons ainsi échangé par mail et par téléphone pour tous les aspects « pratiques » : contrat de travail, mutuelle, règlement intérieur, récupération du matériel … afin que tout soit prêt pour mon arrivée (virtuelle).

Jour J – Installer son poste de travail en confinement

Après avoir rédigé une énième attestation de déplacement dérogatoire, me voilà en route pour le data center. Une fois sur place, je fais connaissance avec l’équipe (dans le respect total des gestes barrière, gel hydroalcoolique et magnifiques gants en caoutchouc à disposition). Ils m’ont réservé un accueil chaleureux et avaient déjà préparé tout mon matériel : je n’avais plus qu’à tester mes accès et ai pu rentrer m’installer chez moi rapidement.

Jour 2 – Rencontrer les équipes et visiter les locaux

Présentation des équipes en visio

Croyez le ou non, dès le deuxième jour de la semaine, je peux me projeter dans les locaux et connais les têtes (et les maisons !) de la moitié de mes nouveaux collègues : plutôt inespéré pour un onboarding en période de confinement.

Après avoir choisi la chambre comme bureau, puis la cuisine, pour finir dans le salon où la connexion wifi est meilleure, je démarre la journée par un point avec ma manager. Cette dernière se montre rassurante, me présente mes missions pour la semaine, me donne quelques astuces pour gérer le télétravail, et prévoit un planning bien rempli d’appels visio afin de faire toutes les présentations avec mes collègues de l’équipe Digital Marketing.

Je fais ensuite la connaissance virtuelle de ma marraine qui me présente tous les outils, le plan des locaux, et, point important : m’intègre dans les conversations les plus essentielles comme celle de la #TeamGainage. Un pas de plus vers l’intégration, je suis parée au mieux pour affronter les semaines à venir.

Jour 3 – Au boulot !

Rien de pire que de s’ennuyer au travail et de se sentir inutile les premiers jours. Enfin j’imagine car ça ne m’est pas arrivé ! Je reçois rapidement des consignes claires et on me staffe (oui je commence à connaître le jargon) déjà sur des projets clients pour de petites missions. Je peux donc commencer à « mettre les mains dans le cambouis » avec une certaine autonomie. Je me retrouve aussi en binôme avec des collègues plus expérimentées qui prennent le temps de me faire découvrir leurs missions et n’hésitent pas à me faire participer.

3,2,1 … c’est le décompte qui s’affiche dans une mystérieuse bulle de conversation : c’est parti pour 2 minutes de gainage : une courte pause sport ne fait jamais de mal. Enfin courte, ce n’est pas vraiment l’adjectif qui me vient à l’esprit sur ma chaise imaginaire !

Sport au travail

Les deux pauses gainages quotidiennes ont été maintenues malgré la période de confinement, la convivialité et la bonne humeur avec. Le coup de sifflet lui, est remplacé par un décompte virtuel.

Tout le monde repart à ses occupations : en plus des missions clients et corporate, on profite également de la période pour que je prenne le temps de me former : les fameuses certifications Google accompagnent mes après-midi.

Jour 5 – L’heure du premier bilan

Contre toute attente, j’ai mon matériel, un bureau (des plus originaux), j’ai rencontré mes collègues (et parfois même une partie de leur famille !), j’ai des semaines bien remplies entre missions et formation, sans oublier les moments de convivialité : de quoi être opérationnelle dès la fin du confinement.

Je remercie tout le monde pour cette intégration originale, ainsi que Teams qui est sans doute mon meilleur allié.

PS : la montagne de pains aux chocolat ne sera pas virtuelle pour notre deuxième première rencontre !

Post Author: Sophie

1 thought on “Mon intégration en période de confinement

    Renaud

    (20 avril 2020 - 10 h 16 min)

    Super d’être bien intégré dès le premier jour.
    Bon vent et bon business !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *