Propriétaire de nom de domaine, du slamming tu te méfieras !

hacker with laptop, concept

Votre nom de domaine arrive bientôt à expiration et vous avez reçu un mail vous incitant à payer pour son renouvellement ? Méfiez-vous !

Il se pourrait que vous soyez victime de slamming. 

Moins connue que les virus et autres arnaques via internet, cette pratique se répand de plus en plus…

 

Le slamming, c’est quoi ?

Le slamming est une technique d’arnaque dont le but est d’inciter un propriétaire à renouveler son nom de domaine arrivant à expiration en lui envoyant une fausse facture. La conséquence ? La gestion de son nom de domaine, ainsi que son argent, sont transférés à ce nouveau registrar, inconnu.

Il s’agit bien évidemment de voler de l’argent et le nom de domaine au propriétaire, en lui faisant croire qu’il le renouvelle chez un nouveau prestataire.

 

Comment fonctionne cette pratique ?

Avant toute chose, les faux prestataires se renseignent sur les noms de domaine arrivant à expiration.

  • Un e-mail (en apparence sérieux) est envoyé au propriétaire. Sur celui-ci, on retrouve le nom du propriétaire, son adresse, ainsi que le nom de domaine prêt à expirer. Il comprend également une facture généralement élevée et incite à payer pour garder son nom de domaine en insistant sur l’urgence de la situation.
  • Le propriétaire, s’il n’est pas familiarisé avec la procédure de gestion des noms de domaine, ou avec la terminologie employée, peut, par peur de perdre son nom de domaine, considérer qu’il doit honorer cette facture et s’empresser de payer le renouvellement.
  • En réalité, le propriétaire vient de signer le transfert de son nom de domaine vers l’émetteur du mail, qui cessera ensuite de répondre à ses sollicitations…

Que faire contre le slamming ?

Tout d’abord, il est important de savoir détecter un e-mail considéré comme du « slamming ». Généralement rédigé en anglais, il est adressé au responsable de l’entreprise (propriétaire du nom de domaine), comporte une facture au prix élevé, mais surtout, il vient d’un registrar inconnu.

Exemple de mail slamming

Une fois que vous avez identifié le slamming, il convient de ne pas répondre à ces sollicitations et de surveiller votre nom de domaine et sa disponibilité. Si toutefois le doute persiste, n’hésitez pas à solliciter votre prestataire habituel pour connaître le comportement à adopter face à de telles sollicitations.

Vos noms de domaines sont gérés par Eolas ? N’ayez aucune crainte, notre équipe les renouvelle bien en amont de leur échéance. N’hésitez pas à nous solliciter pour tout complément.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *