Quelle est la place des comparateurs de prix dans une stratégie digital marketing ?

L'évolution du comportement de l'internauteDepuis quelques années déjà, nous avons pu constater une évolution du comportement de l’internaute. Le cyber-acheteur devient au fil du temps (encore plus) regardant sur les prix et désireux de produits de qualité. Naît alors cette quête du Graal du bon plan ultime et de la fouille intempestive du prix le plus bas !
Sur fond de crise, le « pas cher » est en vogue et se transforme en un mode de vie pour certains.

Une étude révèle que 60% des personnes sondées favorisent l’achat sur Internet et le quart de ces cyber-acheteurs pense faire de réelles économies grâce au Web.

 

En B to C, la plupart des secteurs d’activités e-commerce sont touchés. Même l’industrie du luxe, que l’on aurait pu penser invulnérable à cette tendance, est concernée par ce besoin d’adaptabilité des manières de consommer des internautes.

Différents acteurs du web ont su profiter de notre société de consommation, ces derniers connaissant déjà sur le bout des doigts la nouvelle définition du mot « Acheter » : qui permet d’assouvir un besoin compulsif. Très rapidement, les comparateurs de prix et les places de marchés voyaient le jour.

Dans ce billet, nous allons nous concentrer principalement sur les comparateurs de prix : leur positionnement sur le web et leur intérêt.

Pourquoi opter pour une présence sur les e-comparateurs ?

Un visuel de produit parlant, des prix attractifs et des marques plus ou moins connues. Bienvenue, vous venez d’atterrir sur un comparateur de prix !
Le e-comparateur est un service en ligne, permettant depuis une recherche générique ou spécifique, de comparer différents e-commerçants et les prix pratiqués pour un même produit.

Diffuser son catalogue produits sur un comparateur a bien sûr un coût pour les annonceurs. Selon l’activité et l’environnement concurrentiel, les Coûts Par Clic (CPC pour les avertis) seront plus ou moins élevés.

Par exemple avec le comparateur LeGuide.com, les professionnels de l’informatique bénéficieront d’un Coût Par Clic fixe moyen de 0,17€ et le secteur du tourisme d’un CPC à 0,21€ en moyenne. Et plus précisément pour la promotion de billets d’avion, il est possible de monter jusqu’à 35 centimes du clic.

Les 3 mots clés à retenir et résumant le mieux les comparateurs de prix pourraient être : visibilité, accessibilité et popularité.

L’historique (express) des comparateurs de prix

Au lancement des comparateurs en France il y a quelques années, les plus influents sont LeGuide, KelKoo et Hellopro (le dernier étant réservé au B to B).

Puis Google Shopping, le comparateur de Google, s’imposa très rapidement comme étant incontournable. Pour sûr, à ses débuts l’outil était gratuit et offrait une très forte visibilité sur le moteur de recherche.

Voyez par vous-même (de sacrés pixels gagnés par rapport aux liens sponsorisés 🙂  :

Visibilité de Google Shopping lors d'une recherche lambda

En 2012, être visible sur Google Shopping permettait d’apporter à un site e-commerce 20% à 30% de trafic supplémentaire. Une audience qui plus est qualifiée ! En effet, une recherche réalisée via les comparateurs arrive dans les derniers moments de l’acte d’achat. Il n’est plus réfléchi, l’achat est pratiquement acté. Dans la plupart des cas, l’internaute a déjà choisi le produit : reste « uniquement » à concrétiser l’achat sur le site offrant le meilleur prix et le meilleur service (conditions de livraison, de retour et de garanties…).

Au printemps 2013, Google Shopping devient payant ! De la même façon que pour les campagnes « Search » et « Display », les campagnes « offres produits » sont désormais gérables depuis Google Adwords et fonctionnent sous le même « régime dictatorial » des enchères.
Malgré cela, les Coûts Par Clic imbattables des premiers mois ont été à leur honneur. A titre d’exemple, à l’époque, pour une campagne visant à promouvoir de l’électroménager, le clic coûtait 0,09€ environ, contre 0,90€ pour une campagne « Search » classique.

Quelle place pour les comparateurs de produits dans votre propre stratégie digitale ?

Evidemment, il n’y a pas de réponse préconçue : cela dépend de la nature de vos produits, de la qualité des données dont vous disposez sur vos produits, de votre environnement concurrentiel, de votre budget, de la marge sur vos produits, etc.

Une chose cependant est certaine : en diffusant ses produits sur les comparateurs, il ne faut pas craindre la concurrence ! Les internautes viennent chercher un prix : si sur une majorité de produits comparés, vos prix sont toujours plus chers que ceux de vos concurrents, vous pourrez gagner au mieux de la notoriété et au pire des visites payantes qui ne convertiront pas.

Le mieux est encore de réfléchir ensemble à ce sujet : profitez de notre expérience et de notre expertise en gestion de campagnes d’acquisition de trafic ciblé 🙂

Et vous, acteur du e-commerce, où en êtes-vous de votre stratégie digitale ? Déjà testé des campagnes sur ces comparateurs ? N’hésitez pas à nous faire part de vos expériences.

2 thoughts on “Quelle est la place des comparateurs de prix dans une stratégie digital marketing ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *