Veille, e-réputation, marketing d’influence… Mais qu’est-ce que c’est ?

Aujourd’hui, tout le monde sait qu’être présent sur les réseaux sociaux est indispensable, il n’y a plus à en débattre. Internet est la vitrine de votre entreprise, c’est ce qui va vous permettre de renforcer votre image et la relation que vous entretenez avec vos clients.

L’internaute a pris du pouvoir depuis plusieurs années, avec les réseaux sociaux il est devenu actif : il tweete, commente, partage et peut parler de votre entreprise ou de vos produits en bien… comme en mal !

L’e-réputation, c’est la réputation de votre entreprise sur internet, mais qui se reflète également sur la réputation globale de votre entreprise. Pour connaître son e-réputation, il faut écouter (ce qu’on appelle la veille) puis agir (ou pas).

Il est essentiel de mener une veille continue sur internet afin de déterminer qui parle de vous sur les blogs, sur Facebook, Twitter… Cette étape donne une liste exhaustive des publications vous concernant et il faut par la suite pouvoir identifier celles qui sont importantes. Pour cela, déterminer l’influence des internautes s’avèrera utile. Est-ce qu’une personne isolée avec une faible audience et qui tweete rarement aura le même impact qu’une personne ayant de nombreux followers et une certaine expertise reconnue ? La réponse est non !

En effet, un commentaire isolé par une personne peu influente aura sûrement peu d’écho. Il est possible d’identifier des personnes influentes sur un secteur donné en le faisant « à la main » ou en utilisant des logiciels spécifiques, édités par des sociétés comme Digimind, Augure ou encore Vocus-Cision. Ces logiciels permettent d’identifier rapidement les personnes qui parlent de vous et celles dîtes influentes sur le secteur concerné.

Comment définir et mesurer l’influence ?

Mesurer l’influence d’une personne uniquement sur son nombre de followers ou de fans Facebook n’est pas suffisant : il est nécessaire de prendre d’autres éléments en compte. Les logiciels spécialisés ont tous un algorithme particulier pour établir un classement au sein des influenceurs concernés. Parmi ces critères, en voici 3 qui entrent dans le calcul du score d’influence :

  • L’exposition : c’est la taille de l’audience. Par exemple : le nombre d’abonnés sur Twitter, de fans sur Facebook, de visiteurs sur son blog… Les opérations d’ « achat » de fans sur Facebook ou de followers sur Twiter peuvent fausser les données, donc ne permettent pas de retenir cette mesure seule.
  • L’écho : c’est le nombre d’interactions, pour mesurer l’engagement : les retweets, commentaires, réponses…
  • La part de voix : cela correspond à la pertinence de la personne sur un sujet donné, sa crédibilité et le nombre de fois dont elle parle du sujet.

On peut identifier plusieurs types d’influenceurs :

  • Les populaires :

Ce sont des célébrités ou des personnes populaires qui ont une très forte audience et qui sont souvent difficiles à contacter et à « contrôler ». Ces personnes ont de l’influence de par leur audience mais n’ont souvent pas de crédibilité face à un domaine très précis (science, médecine…). Barack Obama a aujourd’hui plus de 50 milliards d’abonnés sur Twitter ! Ses Tweets sont donc vus et retweetés par un très grand nombre de personnes, mais il sera « sûrement » impossible de rentrer en contact avec lui.

  • Les experts et leaders d’opinion :

Ce sont des journalistes, experts ou personnes qui sont reconnues comme ayant une expertise dans un domaine précis. Lors de reportages à la télévision concernant la santé par exemple, de nombreux docteurs, psychologues et autres sont interviewés car on leur accorde une crédibilité de par leur connaissance. Autre exemple : une rédactrice en chef d’un magazine de mode aura sûrement de l’influence sur le secteur de la mode car elle aura une certaine expertise sur le sujet.

  • Les consommateurs influents :

Ce sont des personnes qui ont des blogs, qui tweetent ou postent sur Facebook ou Instagram, en somme qui sont actives sur les réseaux sociaux et sont « connues ». Elles ont acquis une certaine influence de par leur capital sympathie (affinité) ou parce qu’on leur accorde une certaine légitimité.

Et alors le marketing d’influence, c’est quoi ?

Le marketing d’influence correspond aux actions qu’on peut mener pour faire parler de sa marque ou de son enseigne via ces fameux influenceurs. Pour faire ce travail, il est important de suivre les étapes suivantes :

  • Définir des mots clés ou des thématiques

Il est essentiel de délimiter son sujet, de déterminer les mots-clés sur lesquels vous souhaitez baser votre recherche. Par exemple, si vous êtes e-commerçant d’électroménager, vous pourrez choisir des mots-clés ou thématiques tels que « le nom de votre marque », « électroménager », « machine à laver », « réfrigérateur », « aspirateur »…

  • Identifier des influenceurs

Après avoir déterminé vos mots-clés vous pouvez trouver les personnes qui parlent de vous ou de votre sujet. Vous pourrez par la suite identifier les influenceurs soit manuellement en allant sur les blogs, Twitter, Facebook et en vous basant sur les critères énoncés plus tôt (Exposition, Echo, Part de voix), soit en utilisant un logiciel.

  • Sélectionner vos influenceurs

Une fois les influenceurs identifiés, il va falloir en sélectionner une partie. Vous pouvez (= vous devez !) aller lire leur posts, découvrir leur façon d’écrire, leur personnalité, leur environnement… Cela vous permettra dans un premier temps de savoir s’ils correspondent à l’esprit de votre marque et dans un deuxième temps de mieux connaître ces influenceurs, notamment pour savoir comment communiquer avec eux.

  • Prendre contact avec les influenceurs

Vous avez sélectionné vos influenceurs et vous commencez à les connaître, à tout savoir sur leur façon d’écrire et d’avoir une idée de leur personnalité ? Il est maintenant temps de les contacter ! Prenez le temps de personnaliser votre message pour chaque influenceur, montrez leur que vous avez un vrai intérêt pour son blog / ses articles et explicitez ce qui pourrait être bénéfique pour eux en retour.

  • Créer et maintenir la relation

Une fois le contact créé et si l’influenceur accepte de commencer un partenariat avec vous, il est essentiel de créer un lien avec lui. L’influenceur n’est pas juste un pion ! Rencontrez-le, gardez le contact avec lui, invitez-le à des évènements, faites-lui découvrir des produits en exclusivité…

Et pour finir, quelques petits conseils avant de vous lancer dans le marketing d’influence :

Ce qu’il ne faut pas faire :

  • Etre pressé et le montrer
  • Faire un message non personnalisé : les blogueurs, journalistes et autres influenceurs recoivent des messages et demandes par centaines ! Un mail, tweet, commentaire non personnalisé ne sera même pas lu et mis directement à la corbeille.
  • Utiliser un influenceur : les influenceurs se sont professionnalisés (même ceux pour lesquels leur blog n’est pas leur activité principale), il faut garder cela à l’esprit et ne pas les considérer uniquement pour les opportunités qu’ils pourraient générer.

Si vous souhaitez rentrer dans une démarche de marketing d’influence, Eolas peut vous accompagner, n’hésitez pas à nous contacter !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *